Sélectionner une page

Brassière de sports

Dans l’article « Restez sexy après les fêtes de fin d’année », on vous dévoilait un des secrets pour y arriver…et aujourd’hui, on vous en dévoile un second : la brassière de sport ! Allez, ne boudez pas et commencez 2018 avec une (seule ?) bonne résolution : bouger ! Courrez, courrez les kilos, vous ne m’attraperez pas !

brassiére sportsParce que les fêtes sont fatales pour notre ligne, bouger (un tout petit peu plus) ne peut qu’être positif pour votre corps et votre moral ! C’est prouvé : le sport dope la bonne humeur et la confiance en soi. Et qui dit confiance en soi, dit séduction boostée !Avant toute chose, le  B.a.-ba du sport se situe…dans la tenue. Rien de nouveau sous le soleil nous diriez-vous, mais il est en effet primordial d’être bien équipée avant de commencer ses séances d’entrainement. A chacune sa tenue, tant que celle-ci contient l’élément indispensable pour maintenir votre poitrine : la brassière. En effet, faire du sport sans brassière pourrait affaiblir le tissu du sein et lui faire perdre de sa fermeté et de sa forme.Un bon soutien-gorge de sport ne peut donc que vous aider dans l’effort. C’est même un élément indispensable pour se sentir bien dans son corps et à l’aise lors d’une activité physique.C’est pourquoi la boutique en ligne Christine M lingerie propose aux sportives sa collection de brassières de sport, quelle que soit l’activité que vous pratiquez : course à pied, sport collectif, fitness, gymnastique,cyclisme… Ces brassières ont toute le même but : bien maintenir la poitrine et se faire oublier pendant l’effort, que vous pratiquiez une activité occasionnellement ou de façon intensive. Brassière élastiquée encoton ou en microfibre… Elles s’adaptent à toutes les utilisations et toutes les femmes ! En effet, les modèles allant des bonnets B au D et dans divers coloris (noir, blanc, chair) font rimer pratique et esthétique.

Bref, plus aucune excuse n’est valable pour ne pas aller se dépenser…

Allez hop ! On enfile sa brassière et ses baskets, et c’est parti !